Antworten

1811 Prisonnier en Angleterre

avandenkoornhuy
female
Beiträge: 44
Stammbaum: Grafische Ansicht
Den Stammbaum ansehen
Bonjour,
Merci Olivier de vos indications! J'avais déjà noté ces dates que vous soulignez...
Je vais suivre la piste du dépouillement pas à pas en espérant qu'il y aura une transcription au bout...!
Et un grand merci à tous pour cette mobilisation, ces informations!
L'entraide entre descendants de marins existe aussi :D!
Bonnes recherches et bons contacts à tous,
Annie

ndavie
male
Beiträge: 11
Bonjour Annie,
Je viens de tomber sur cet échange de messages - j'espère qu'il n'est pas trop tard pour y répondre! Je suis historien (britannique d'origine, mais en poste en France), et je travaille actuellement sur les prisonniers français (et américains), incarcérés à la prison de Dartmoor en Angleterre, entre 1809 et 1816. J'ai fait une recherche rapide dans mes données pour votre ancêtre, et ai trouvé plusieurs mentions d'un Julien MOUSSON, qui était incarcéré à Dartmoor de 1810 jusqu'à sa mort en 1813, de "dysenterie" (voir page ci-jointe, tirée du registre des morts des prisonniers français de la prison, 1ère ligne. L'original du document est aux Archives nationales de Londres).
Les détails ne correspondent pas tout à fait à la personne que vous recherchez (âge et lieu de naissance), mais vu la fréquence des erreurs et imprécisions par rapport à l'Etat civil des prisonniers dans ce type de document, il pourrait s'agir néanmoins du même homme!
Bonne chance pour vos recherches!
Cordialement,
Neil
Dateianhänge
GBM_POW-GALLIP_15-0273_GB-SRY_ADM-103-NAVY-BOARD-AND-PREDECESSORS-P-623-CA-1755-1831_00040.jpg

geneamangard
geneamangard
Beiträge: 1974
Stammbaum: Nicht grafisch Ansicht
Den Stammbaum ansehen
Super !
Je cherche également un ancêtre marin disparu sans nouvelles pendant cette période pendant l'évacuation d'Anvers 1814.
Pourriez vous regarder dans vos fichiers si vous le trouvez ?
Merci
Elise

ndavie
male
Beiträge: 11
Avec plaisir! Pourriez-vous me transmettre ses détails?
Neil

geneamangard
geneamangard
Beiträge: 1974
Stammbaum: Nicht grafisch Ansicht
Den Stammbaum ansehen
Pierre Charles BRASSE né le 11 1774 à Caen, Calvados, France
Disparu entre fin 1814 et 1815
Quartier maître sur Le Charlemagne Escadre de l'Escaut à Anvers (Belgique), domicilié à Calais, PdC France.
Sur des actes de mariages, la famille ne sait toujours pas ce qu'il est devenu 60 ans après.
Elise

delsergio
male
Beiträge: 2312
Bonsoir

Suite à votre étude, avez-vous une idée du pourcentage de prisonniers qui sont décédés dans les prisons anglaises (je suppose qu'il n'y avait pas qu'une seule prison pour tous ces prisonniers de guerre) ?
Merci d'avance.
Bild

geneamangard
geneamangard
Beiträge: 1974
Stammbaum: Nicht grafisch Ansicht
Den Stammbaum ansehen
mortalité.jpg
La Santé des prisonniers français sur les pontons anglais de 1792 à 1814
Université de Nantes
Thèse pour le diplome de docteur en Médecine
Par Marie GENIN épouse AIT HSSAINE en 2007
Zuletzt geändert von geneamangard am 28 März 2019, 21:27, insgesamt 1-mal geändert.

ndavie
male
Beiträge: 11
Bonsoir Serge,

Pour répondre à votre question sur la mortalité, voici les conclusions de l'étude la plus récente sur la question, de l'historien Patrick Le Carvèse*:

"Pour un total de 129 769 prisonniers [en Grande-Bretagne] au cours de la période 1803-1814 le nombre de décès est de 13 076, tous lieux de détention confondus, y compris en mer au cours de transferts ... Le taux global de mortalité est ainsi de 10,08 %".

Mais l'auteur ajoute:

"La mortalité eût été bien plus grande si le gouvernement anglais n’avait point eu la précaution de renvoyer en France comme invalides 12 787 prisonniers français qui étaient dans un tel état d’infirmité que plusieurs d’entre eux sont décédés pendant la traversée, et une grande quantité à leur conduite dans les hôpitaux, où ils étaient placés à leur débarquement, de sorte qu’on peut dire qu’il les a renvoyés en France pour ne pas les laisser mourir en Angleterre".

*Patrick Le Carvèse, "Les prisonniers français en Grande-Bretagne de 1803 à 1814. Étude statistique à partir des archives centrales de la Marine. Seconde partie", Napoleonica. La Revue 2010/3 (N°9), p. 118-152.

Sur la question des différents lieux de détention en Grande-Bretagne à l'époque, voir le tableau ci-joint, également tiré de l'article de P. Le Carvèse. (Mes propres travaux portent uniquement sur la prison de Dartmoor, dans le Devon).

Cordialement,

Neil
Dateianhänge
Screen Shot 2019-03-28 at 20.14.24.png

delsergio
male
Beiträge: 2312
Merci beaucoup pour toutes ces données.
Il ne faut pas oublier que le taux de décès dus aux maladies était aussi très élevé dans les armées de Napoléon.
D'après ce que vous avez pu constater sur la prison de Dartmoor, le taux de 23% indiqué sur le tableau vous semble-t-il correct ?
Bild

ndavie
male
Beiträge: 11
Bonsoir,
Vous avez tout à fait raison sur le taux de mortalité élevé lié à la maladie dans les armées de Napoléon (tout comme chez les Britanniques). Quant à la prison de Dartmoor, je ne suis qu'au début de ce projet de recherche, donc je n'ai pas encore de chiffres de mon côté... Je vous tiendrai au courant!

ndavie
male
Beiträge: 11
Bonjour Elise,
Il y plusieurs marins nommés Pierre BRASSE dans les archives des prisonniers de guerre britanniques à cette époque (aucun Pierre Charles ou Charles Brasse), mais il faut garder à l'esprit que la recherche par nom se limite aux documents numérisés par les Archives nationales de Londres... La piste la plus intéressante que j'ai pu trouver concerne un marin, noté comme "Pierre BRASSE", (quartermaster), âgé de 25 ans à la date du registre. Il y a aussi des détails sur sa taille et son apparence (voir doc ADM 103/420 ci-joint). Malheureusement, on ne sait pas la date précise de cette entrée, car il s'agit d'un registre alphabétique des prisonniers français pour la prison de Stapleton (près de Bristol), de 1793 à 1814, mais s'il s'agit bel et bien de votre ancêtre, la date serait vers 1799, qui ne correspond peut-être pas à ce que vous savez sur lui par ailleurs... Il y a un deuxième Pierre Brasse, prisonnier britannique dans les Antilles, à la Barbade, qui, lui, a été libéré en août 1815 (voir doc ADM 103/22 ci-joint).
Voilà! Rien de très concret, mais des pistes éventuelles à suivre!
Cordialement,
Neil
Dateianhänge
National Archives ADM 103.22.jpg

ndavie
male
Beiträge: 11
Le 2e document ...
Dateianhänge
National Archives ADM 103.420.jpg

geneamangard
geneamangard
Beiträge: 1974
Stammbaum: Nicht grafisch Ansicht
Den Stammbaum ansehen
Merci pour cette recherche.
C'est peut être le deuxième, celui qui libéré aux Antilles et qui ne serait jamais revenu.

Le mien est resté à Anvers jusque au moins décembre 1813 à Anvers.
Le couple a deux enfants nés à Anvers 1812 et 31 dec.1813, il s'était marié en 1804 donc ce n'est pas le premier Pierre Brasse 1799.
Son épouse meurt à Calais en décembre 1814, elle n'est pas dite veuve, les enfants sont revenus d'Anvers mais lui n'est pas présent.
Le siège d'Anvers se termine en mai 1814.
Le Charlemagne est remis aux Hollandais en 1814.
Au recensement Calais 1815, les enfants sont dit orphelins.
Au mariage de son fils en 1831 :" sans nouvelle sur son sort, ignore le lieu du décès de celui ci et celui du dernier domicile de son père."
Au mariage de sa fille en 1834 : "absent, ignore le lieu du décès et celui du dernier domicile de son père".
Puis pour les petits enfants, il est dit sans nouvelle depuis 60 ans ce qui correspond à peu près à 1814-1815.
Il y a très peu d'archives maritimes sur l'escadre de l’Escaut, et je n'arrive pas à trouver ce qu'il est advenu de l'équipage des navires.

Je relance l'enquête.
Elise

petromarine
male
Beiträge: 13
Stammbaum: Grafische Ansicht
Den Stammbaum ansehen
bonjour à toutes et à tous

j'ai lu avec beaucoup d'attention tous ces posts et je recherche aussi un ancêtre marin mort en captivité en Angleterre dans la prison de Norman Cross. Il est mentionné mort comme prisonnier de guerre en Angleterre sur l'acte de mariage d'un de ses fils avant 1816 .il s'appelait : BROUTIN jean baptiste joseph né le 20 juin 1763 à saint Amand les Eaux dans le département du Nord. Je ne sais rien d'autre à savoir où ,quand et comment il a été capturé ,ni quand et pour quelle raison il est décédé. Il était marin mais je ne sais pas s'il était marin d'état du commerce ou pêcheur bien que je pencherais pour cette dernière solution . A t il été capturé par un corsaire Anglais ou un bâtiment de la Royal Navy ?Sur le site de Norman Cross ,camp en activité de 1797 à 1814 il est précisé que 1770 prisonniers sont décédés dont beaucoup entre 1800 et 1801 lors d'une épidémie de typhoïde. J'ai fait des recherches au SHD à Vincennes mais sont sans succès pour le moment et je viens d'écrire aux Amis de Norman Cross mais si quelqu'un peut m'aider ,je l'en remercie par avance
Bien cordialement
jean pierre BROUTIN

ndavie
male
Beiträge: 11
Bonjour,
Suite à votre message, j'ai regardé rapidement les registres de la prison de Norman Cross. Il y a plusieurs Jean-Baptiste BROUTIN répertoriés, mais à ma connaissance, qu'un seul qui est mort à la prison. Votre ancêtre pourrait donc s'agir de Jean-Baptiste BROUTIN, décédé à la prison le 12 février 1801, âgé de 39 ans. On précise qu'il était charpentier ("carpenter") de l'équipage du corsaire "Le Barras". Il est mort de "debility" (extrême faiblesse), peut-être liée effectivement à l'épidémie de typhoïde qui a frappé la prison cet hiver-là. Quatre autres détenus sont morts de la même cause ce jour-là...
Si vous lisez l'anglais, il y a beaucoup d'informations sur cette prison dans l'ouvrage de Paul Chamberlain, *The Napoleonic Prison of Norman Cross* (2018).
Bonne chance pour vos recherches!
Bien cordialement,
Neil DAVIE

Antworten

Zurück zu „Ancêtres marins“