Antworten

Aide à l'indexation des inventaires de Me Cléophas Péron (1562 à 1595)

jeanpaumelinon
jeanpaumelinon
Beiträge: 5327
Stammbaum: Nicht grafisch Ansicht
Den Stammbaum ansehen
https://www.geneanet.org/archives/registres/view/321439
Inventaires de Cléophas Péron - AN ET-XCI-134 (1589)

(...)
157 Ch
164 Ch

186 A
189 JD
197 JD

213 JD
218 JD

226 JD
247 JD

249 A
254 A
259 Ch
265 Ch

274 JD
276 JD

280 JD
301 JD

307 Ch
312 Ch
318 JD
328 JD
332
336
339
350
360

Bonjour,
pour le 107, je vous propose Louviers (27400)
Cordialement
Jean Paul

alachaud
alachaud
Modérateur bénévole
Beiträge: 5183
Stammbaum: Nicht grafisch Ansicht
Den Stammbaum ansehen
Salut JD,

Moi aussi, content de vous retrouver pour un petit bout de chemin (tant qu'à tuer le temps, autant le faire autrement qu'à bouffer des chips sur le canapé, n'est-ce pas?)

Oui, c'est agaçant ce mot: d'estuve?

Je cherche dans la SIV ce qui pourrait correspondre ...
Compagnon....jpg
A+

Anthony
Modérateur des forums Paléographie, Allemand, Latin et Autres Traductions

jdp1
jdp1
Modérateur bénévole
Beiträge: 6345
alachaud hat geschrieben:
25 März 2020, 11:02
Oui, c'est agaçant ce mot: d'estuve?
Mmmh : à la fin, je lis "lle" ; compare avec le mot "laquelle" à la fin de la ligne 10 ;)
JD

jdp1
jdp1
Modérateur bénévole
Beiträge: 6345
Ces deux-ci :

[134 - 189] 12 juillet 1589 – Inventaire dressé après le décès de feu Christophe CROSNIER, maître tailleur d’habits à Paris, à la requête de sa veuve Jeanne TIBOUST / THIBOUST, demeurant rue du Bourg-l’Abbé, paroisse Saint-Leu-Saint-Gilles, au nom et comme exécutrice du testament et ordonnance de dernière volonté dudit défunt, et encore en son nom, pour la conservation de ses conventions matrimoniales, et aussi à la requête et présence de Jean POILLEU / PALEU, aussi maître tailleur d’habits à Paris, demeurant rue des Cinq-Diamants, paroisse Saint-Jacques-de-la-Boucherie, en son nom, à cause de Geneviève CROSNIER sa femme, nièce et habile à être héritière avec Léon CROSNIER son frère, pareillement maître tailleur d’habits demeurant à R…, dudit défunt leur oncle, et en la présence d’honorable homme Claude LOUVET, marchand et bourgeois de Paris, demeurant rue Saint-Denis, paroisse Saint-Sauveur, créancier dudit défunt.
(vue 195) contrat de mariage
(vue 196) contrat de mariage entre lesdits PRILEU et CROSNIER.

[134 - 197] 17 novembre 1589 – Inventaire dressé après le décès de feue Claude DE BERLES / DE BARLE, à la requête de son veuf honorable homme Noël LEBRET, maître jardinier maraîcher à Paris, demeurant Vieille rue du Temple, en une maison appelée la maison de Château-Perret, paroisse Saint-Gervais, tant en son nom que comme exécuteur du testament et ordonnance de dernière volonté de la défunte, qui était auparavant femme de feu Jean BUZELIN, et encore comme tuteur et curateur créé et élu par justice à la personne et aux biens de leur fille mineure Perrette LEBRET, âgée de 10 à 11 ans, et en la présence de Jean BUZELIN, aussi maître jardinier demeurant ès faubourg de Paris, hors la porte Saint-Martin, paroisse Saint-Laurent, et de Charles JOSSE, peintre à Paris, demeurant en ladite rue du Temple, et de Jacqueline BUZELIN sa femme, en leurs noms, à cause de ladite Jacqueline BUZELIN, et encore ledit Jean BUZELIN au nom et comme subrogé tuteur de ladite Perrette LEBRET, lesdits Jacqueline et Jean BUZELIN et Perrette LEBRET enfants et habiles à être héritiers, chacun pour un tiers, de ladite défunte leur mère.
(vue 205) inventaire après le décès dudit Jean BUZELIN ; ladite défunte ayant la charge dudit Jean BUZELIN et (de plus) de Guillemette BUZELIN, Jacqueline BUZELIN et Denise BUZELIN leurs enfants
(vue 205 – cote 2) contrat de mariage LEBRET – DE BERLES
(vue 210 – cote 21) 1587 - contrat de mariage entre Jean BUZELIN (fils) et Guillemette DUPONT.

Dans le 189, 2 difficultés :
un nom :
Screenshot_2020-03-25 AN ET-XCI-134 1589 - 1589 Paris (Paris, France) - Geneanet(1).png
et
Screenshot_2020-03-25 AN ET-XCI-134 1589 - 1589 Paris (Paris, France) - Geneanet(2).png
Avec le 1er, je lisais POILLÉE ou POILLEU, mais dans le 2nd, le O n'est plus envisageable.
et un lieu :
Screenshot_2020-03-25 AN ET-XCI-134 1589 - 1589 Paris (Paris, France) - Geneanet.png
Peut-être Rins - Reims ; mais pas de CROSNIER - CRONIER à Reims :cry:

Merci Christophe

À bientôt.
JD

jdp1
jdp1
Modérateur bénévole
Beiträge: 6345
Poursuivons :

[134 - 213] 23 octobre 1589 – Inventaire dressé après le décès de défunte Catherine CONIN / COUIN, à la requête de son veuf Robert DOUBLE, marchand boulanger demeurant ès faubourg de Paris, porte Saint-Martin, paroisse Saint-Laurent, en son nom et comme ayant fait et administré les obsèques et funérailles de la défunte, auparavant femme de feu Marin HAREN / HAREM, et encore au nom et comme tuteur et curateur créé et ordonné par justice aux personnes et biens de Jeanne HAREN, âgée de 14 ans ou environ, fille mineure desdits défunts HAREN et CONIN, et de Nicole DOUBLE, âgée de 16 mois ou environ, fille dudit Robert DOUBLE et de ladite défunte, et en la présence d’Hilaire CONIN, aussi boulanger, demeurant sur les fossés d’entre les portes dudit Saint-Martin et Saint-Denis, cousin et subrogé tuteur desdites deux mineures.
(vue 217) inventaire après le décès dudit Marin HAREN.

[134 - 218] 14 novembre 1589 – Inventaire dressé après le décès de feu Alexandre PIERRE, bourgeois de Paris, à la requête de sa veuve Jeanne LEMAIRE, demeurant rue des Lombards, à la maison où pend pour enseigne la Sirène, paroisse Saint-Jacques-de-la-Boucherie, en son nom à cause de leur communauté de biens, et aussi en la présence de Michelle BROGUERAUD ? veuve de feu Gilles MOSNE ? marchand à Paris, demeurant rue de la Tannerie, paroisse Saint-Gervais, aïeule (bisaïeule ?) et comme tutrice et curatrice de Pierre PIERRE, enfant mineur dudit défunt et de ladite Jeanne LEMAIRE, et en la présence de Lupien FUGE / FEUGE, maître cordonnier à Paris, subrogé tuteur dudit mineur, et pareillement à la requête d’honorable homme Jean RAGUENET, marchand et bourgeois de Paris, demeurant rue Saint-Denis, paroisse Saint-Laurent, au nom et comme tuteur et curateur créé et ordonné par justice à la personne et aux biens de Jeanne PIERRE, âgée de 4 ans et demi ou environ, fille mineure dudit défunt et de feue Jeanne DARE sa première femme, et encore en la présence de Pierre GERMAIN, maître savetier à Paris, oncle et subrogé tuteur de ladite Jeanne PIERRE.
(vue 223) contrat de mariage PIERRE – LEMAIRE ; Jacques LEMAIRE, père de ladite veuve
(vue 224) contrat de mariage PIERRE – DARE
(vue 224) après le décès de ladite Jeanne DARE, ledit défunt élu tuteur de ladite Jeanne PIERRE et de Médarde PIERRE, aussi fille mineure de lui et de la défunte.
(vue 224 - cote 5) Nicolas PIERRE, frère du défunt.

Dommage que certains feuillets pliés soient photographiés tels quels (surtout les intitulations). Idéalement, il faudrait refaire la photo, mais, quand ?... :cry:
JD

cdemaz
cdemaz
Beiträge: 2739
Stammbaum: Nicht grafisch Ansicht
Den Stammbaum ansehen
jdp1 hat geschrieben:
25 März 2020, 11:55
alachaud hat geschrieben:
25 März 2020, 11:02
Oui, c'est agaçant ce mot: d'estuve?
Mmmh : à la fin, je lis "lle" ; compare avec le mot "laquelle" à la fin de la ligne 10 ;)
Je dirais bien Compagnon d'étable.
Qu'en dites vous ?
Christophe

jdp1
jdp1
Modérateur bénévole
Beiträge: 6345
cdemaz hat geschrieben:
25 März 2020, 18:28
Je dirais bien Compagnon d'étable.
J'en dis que c'est bien vu ; cette respectable profession a le mérite d'être documentée ici.
JD

cdemaz
cdemaz
Beiträge: 2739
Stammbaum: Nicht grafisch Ansicht
Den Stammbaum ansehen
A JD :

Vue 193 dans le contrat de mariage, je pense qu’il est écrit PALEU (avec un a très ouvert comme dans passée, 4 lignes plus bas). Et vue 190, il signe POILLEUX. Donc il faut bien lire Jean POILLEU. D’ailleurs POILEU / PALEU ça se prononce pareil non ? :D
Et : demeurant rue Saint-Denis, paroisse Saint-Sauveur (écrit Sainct Saul veur).
Je sèche aussi pour la ville.
Bonne soirée
Christophe.

alachaud
alachaud
Modérateur bénévole
Beiträge: 5183
Stammbaum: Nicht grafisch Ansicht
Den Stammbaum ansehen
cdemaz hat geschrieben:
25 März 2020, 18:28
Je dirais bien Compagnon d'étable.
Qu'en dites vous ?
Christophe
Salut Christophe,

Bien vu, je vote pour, merci!

A noter qu'en cherchant tous les "compagnon ..." dans la SIV, j'ai trouvé un étrange "compagnon de cabinet" :D
double toilette.jpg
Bonne soirée à tous,

Anthony
Modérateur des forums Paléographie, Allemand, Latin et Autres Traductions

cdemaz
cdemaz
Beiträge: 2739
Stammbaum: Nicht grafisch Ansicht
Den Stammbaum ansehen
Bonjour à tous, présents et à venir :)

Anthony, tu as trouvé cela chez un spécialiste en articles pour siamois ?

voici mes lectures, où l'on retrouve des CHERIOT - PRIVÉ :

[134–157] Le mercredi 20 décembre 1589 – Inventaire après le décès de Etienne CHERIOT, maître bourrelier à Paris demeurant rue Grenéta, au Collier d’Or, veuf de Catherine PRIVÉ. A la requête de Jean CHERIOT, maître bourrelier à Paris, demeurant rue Saint-Honoré, paroisse Saint-Germain-l’Auxerrois, au nom et comme oncle et tuteur de Claude, Toussaint, et Perrette CHERIOT, enfants mineurs et habiles à être héritiers chacun pour un tiers des défunts. Et en la présence de Guillaume CHERIOT, aussi oncle paternel et subrogé tuteur desdits mineurs. Les biens étant en une maison et lieu sise en ladite rue Grenéta, où le défunt était demeurant et où il est décédé.
Vue 161, cote 1 : 1573 – Contrat de mariage Etienne CHERIOT x Catherine PRIVÉ.
Vue 162, cote 2 : 1585 – Partage entre Etienne CHERIOT et Catherine PRIVÉ sa femme ; Jean CHERIOT et Jeanne PRIVÉ sa femme d’une part ; François BLANCHART comme tuteur des enfants mineurs de feu Jean VOISIN et Guillaume PAYEN d’autre.

[134–164] Le vendredi 10 novembre 1589 – Inventaire après le décès de maître Charles DANNE (DANNES), clerc au greffe civil de la cour du Parlement de Paris, demeurant rue Geoffroy Langevin, paroisse Saint-Merry. A la requête de honorable homme maître Claude HUREAU, procureur au Châtelet de Paris, demeurant rue Grenier Saint-Lazare, paroisse Saint-Nicolas-des-Champs, au nom et comme exécuteur du testament du défunt son gendre. Et en la présence de monsieur le procureur du Roi, de Guy DANNE, marchand laboureur demeurant à Tricot (60420) en Picardie, étant de présent à Paris, frère et habile à se dire, porter et nommer héritier dudit défunt, et tant comme père et légitime administrateur de ses enfants nés et à naitre en loyal mariage, que comme tuteur des enfants mineurs de défunts Florent PILLAULT et Jeanne DANNE, jadis sa femme, vivant demeurant à Montigny, et encore comme se faisant et portant fort de Pasquier DANNE, son frère demeurant en la ville d’Avignon. Lesdits Guy, Pasquier et Jeanne DEANNE, frères et sœur dudit défunt Charles DANNE. Et aussi en la présence de nombreux opposants au scellé. Les biens étant en la maison où le défunt était demeurant et en laquelle il est décédé, sise rue Geoffroy Langevin.
Vue 176, cote 14 : 1582 – Guy DANNE, receveur et fermier de Boisicourt, paroisse de Bury en Beauvaisis (60250).
Vue 177, cote 18 : 1588 – Antoine DANNE, prieur et curé de Amevillier ( ?) en Picardie devoir 10 écus à son frère Charles DANNE.
Vue 181, cote 31 : 1575 – Contrat de mariage Charles DANNE x Françoise TESTU.
Vue 181, cote 30 : 1586 – Pierre TESTU, maître cordonnier à Paris, comme héritier unique de défunte Françoise TESTU sa sœur, jadis femme en premières noces d’icelui défunt.
Vue 182, cote 32 : 1584 – Contrat de mariage Charles DANNE x Jeanne HUREAU, fille de Claude HUREAU. Avec un acte de 1586 contenant l’élection faite de la personne dudit défunt Charles DANNE au régime, gouvernement et administration des personne et biens de Achille DANNE, fils mineur de lui et de ladite défunte Jeanne HUREAU jadis sa femme.
Vue 182, cote 33 : 1587 – Succession de défunt Achille DANNE, fils dudit Charles DANNE.
Vue 184, cote 43 : Charles DANNE, comme receveur de la maison des pauvres enfants dieu dits Rouges.
Vue 185, cote 45 : 1589 – Testament du défunt.

A plus tard.
Christophe.

jdp1
jdp1
Modérateur bénévole
Beiträge: 6345
Bonjour à tous,

Les premiers du jour :

[134 - 226] 7 juin 1589 – Inventaire dressé après le décès de défunte Louise GOUJON, à la requête de son veuf honorable homme Jean BERANGER, marchand bourgeois de Paris, demeurant rue de la Chanvrerie, paroisse Saint-Eustache, en une maison où est pour enseigne la Pomme-d’Orange, tant en son nom que comme exécuteur du testament et ordonnance de dernière volonté de la défunte, et encore au nom et comme tuteur naturel et et ayant la charge, gouvernement et légitime administration de la personne et des biens de leur fils mineur Charles BERANGER, âgé de 21 ans ou environ, et aussi à la requête et présence de Pierre DUBLED, marchand maître vinaigrier demeurant à Paris, rue Montorgueil, paroisse Saint-Sauveur, en son nom à cause de Louise BERANGER sa femme, lesdits Louise et Charles BERANGER, frère et sœur, enfants et habiles à être héritiers de ladite défunte.
Les biens montrés et enseignés par ledit veuf et par Christine BERANGER sa sœur, demeurant depuis longtemps avec lui.

[134 - 247] 6 novembre 1589 – Inventaire dressé après le décès, survenu 15 jours auparavant, de feue Thomette VALET, à la requête de son veuf honorable homme Jean CARON, marchand vivandier suivant l’armée de l'Union, demeurant à Flay (Flers ?) en Picardie, près d’Amiens, étant de présent en cette ville de Paris, logé rue Saint-Martin, à l’Image-Saint-Fiacre, en son nom et à la conservation du droit de Françoise GROIZE et Claude GROIZE, enfants de la défunte et de défunt Jean GROIZE / GROISE, maréchal demeurant audit Flay, son premier mari. La défunte étant décédée à Paris, en une chambre des appartenances d’une maison, sise rue Saint-Denis, au lieu appelé la Cour-Belot, où demeure Marguerite DUMOUSTIER, veuve de feu Antoine GRIOTY. Lesdits Claude et Françoise GREZE enfants et habiles à être héritiers de ladite défunte.
Inventaire vide.

À bientôt.
Bien vu, Anthony
JD

alachaud
alachaud
Modérateur bénévole
Beiträge: 5183
Stammbaum: Nicht grafisch Ansicht
Den Stammbaum ansehen
Salut à vous trois,

Pour le [134 - 247], je pense qu'il faut lire "l'armée de l'Union" (catholique).

A+

Anthony
Modérateur des forums Paléographie, Allemand, Latin et Autres Traductions

jdp1
jdp1
Modérateur bénévole
Beiträge: 6345
2nde contribution :

[134 - 274] 10 octobre 1589 – Inventaire dressé après le décès de défunt Jean MANTEAU, maître poupetier à Paris, à la requête d’honorable homme Noël CLERJON, maître tissutier rubanier à Paris, y demeurant Port-au-Foin, paroisse Saint-Gervais, au nom et comme exécuteur du testament et ordonnance de dernière volonté du défunt, et à la conservation des droits de qui il appartiendra.
Les biens étant en une chambre que le défunt tenait à loyer d’une nommée Nicole LE SAGE et faisant partie de la maison du Lys-d’Argent, sise rue Guenin-Boisseau, paroisse Saint-Nicolas.

[134 - 276] 2 octobre 1589 – Inventaire dressé après le décès de feu Claude GAILLART, gagne-denier à Paris, à la requête de sa veuve Marguerite AUVRE / ANURE ?, demeurant rue des Petits-Carreaux, paroisse Saint-Eustache, tant en son nom que comme exécutrice du testament et ordonnance de dernière volonté du défunt, et encore comme tutrice et curatrice créée et ordonnée par justice à la personne et aux biens de leur fils mineur Jacques GAILLART, âgé de 18 mois ou environ, et en la présence d’honorable homme Bardin AUFROY, marchand et bourgeois de Paris, subrogé tuteur dudit mineur, et pareillement en la présence de Nicolas LASNE / LENNE, marchand boulanger demeurant hors la porte Saint-Martin, paroisse Saint-Laurent, au nom et comme tuteur et curateur de Perrette GAILLART, fille mineure d’icelui défunt et de Catherine FRANGER sa première femme, et aussi en la présence d’Isambert VIEL, aussi maître boulanger demeurant ès faubourgs et subrogé tuteur de ladite Perrette.

Bonne soirée à tous, et à bientôt.
JD

cdemaz
cdemaz
Beiträge: 2739
Stammbaum: Nicht grafisch Ansicht
Den Stammbaum ansehen
Bonjour à tous,

Mes lectures :

[134–259] Le mercredi 11 octobre 1589 – Inventaire après le décès de Jacques MARESCHAL, tissutier rubanier à Paris. A la requête de Martine LEMEGRE (signe LE MAIGRE), sa veuve demeurant rue des Gravilliers, paroisse Saint-Nicolas, tant en son nom que comme exécutrice du testament du défunt, et encore comme tutrice et curatrice de Jean, Madeleine et Pierre MARESCHAL, leurs enfants mineurs. Et en la présence de Claude MARESCHAL, aussi maître tissutier rubanier à Paris, frère germain desdits mineurs, et aussi fils d’icelui défunt et de défunte Louise de DOUZY, jadis sa femme, en son nom comme habile à être héritier avec lesdits mineurs du défunt leur père, et encore ledit Claude MARESCHAL, comme subrogé tuteur des mineurs.
Vue 263, cote 3 : 1567 – Inventaire après le décès de Louise DOUZY, à la requête dudit Jacques MARESCHAL, tant en son nom que comme exécuteur du testament de la défunte, et encore comme tuteur de leurs enfants mineurs.
Vue 264, cote 4 : 1573 – Contrat de mariage Jacques MARESCHAL x Martine LEMAIGRE. Pierre LEMAIGRE et Jeanne PACQUET sa femme, père et mère de la future.

[134–265] Le lundi 2 octobre 1589 – Inventaire après le décès de Madeleine GUITOLO (GUITOLLO), veuve de François MARTIN, marchand boulanger, et auparavant de Jean LECONTE, demeurant audit Saint-Laurent. A la requête de Jean SENESCHAL, marchand laboureur demeurant à Saint-Laurent lès Paris, au nom et comme exécuteur du testament de la défunte, et encore comme tuteur et curateur de Jean SENESCHAL, son petit-fils, âgé de 11 ans ou environ, fils mineur de Guy SENESCHAL et de défunte Jacqueline LECONTE, jadis femme dudit Guy SENESCHAL. Et en la présence de Marin LEMOYNE, marchand demeurant hors la porte Saint-Denis, cousin à cause de sa femme et subrogé tuteur d’icelui mineur. Ledit Jean SENESCHAL mineur, aussi petit-fils de ladite défunte Madeleine GUITOLLO, et habile à être seul héritier de la défunte GUITOLLO son aïeule maternelle.
Vue 269, cote 1 : 1583 – Madeleine GUITOLLO élue seule tutrice et curatrice des enfants mineurs de Guy SENESCHAL et de feue Jacqueline LECONTE.
Vue 269, cote 2 : 1557 – Contrat de mariage entre Jean LECONTE, marchand boulanger demeurant ès faubourgs de Paris porte Saint-Denis et Madeleine GUITOLO veuve de feu Antoine GUICHART, aussi marchand boulanger èsdits faubourgs.
Vue 270, cote 4 : 1557 – Partage entre ladite GUITOLO, alors veuve dudit Antoine GUICHART, d’une part et Adrien et Guillaume GUICHART, frères et enfants d’icelui défunt Antoine GUICHART. Le second lot échu auxdits Jean LECONTE et Madeleine GUITOLO alors sa femme.
Vue 271, cote 5 : 1580 – Inventaire après le décès de François MARTIN, marchand boulanger, à la requête de ladite Madeleine GUITOLO, sa veuve demeurant ès faubourgs hors la porte Saint-Martin, en son nom et comme exécutrice du testament du défunt.

A plus tard
Christophe.

jdp1
jdp1
Modérateur bénévole
Beiträge: 6345
Bonjour à tous,

Voici mes lectures :

[134 - 280] 31 juillet 1589 – Inventaire dressé après le décès de défunte Isabelle DEGOURNAY / GOURNAY, veuve de feu Guillaume FOUCAULT, marchand drapier chaussettier à Paris, demeurant rue Saint-Denis, à la requête d’honorable homme Germain FOUCAULT, marchand fripier à Paris, au nom et comme exécuteur du testament et ordonnance de dernière volonté de la défunte ; en la présence de Michel DE VILLEMALLART, étalier boucher à Paris, Gabrielle FOUCAULT sa femme, Philippe BOURDIN, maître coffretier malletier à Paris, Marie FOUCAULT sa femme, en leurs noms, à cause desdites femmes, de Philippe GOURION, marchand de peintures demeurant à Paris, rue de la Vieille-Draperie, au nom et comme tuteur des enfants mineurs de défunts Claude FOUCAULT et Denise VOYSIN sa femme, jadis femme dudit défunt Claude FOUCAULT, et encore ledit BOURDIN au nom et comme tuteur de Guillaume FOUCAULT, fils de défunts François FOUCAULT et Nicole CAMARET sa femme, lesdits Gabrielle, Marie FOUCAULT et mineurs habiles à être héritiers de ladite défunte DEGOURNAY, mère desdites Gabrielle et Marie FOUCAULT et aïeule desdits mineurs, et aussi en la présence de Nicolas DEGOURNAY, marchand mercier à Paris, cousin et subrogé tuteur desdits enfants mineurs de Claude et Marie FOUCAULT, et pareillement en la présence de Jean MENOT, subrogé tuteur dudit Guillaume FOUCAULT mineur.
Les biens étant en une maison sise en ladite rue Saint-Denis, où est pour enseigne la Housse-Gillet.

[134 - 301] 4 septembre 1589 – Inventaire dressé après le décès de feu Pierre VIOU, maître couvreur de maisons à Paris, à la requête de sa veuve honorable femme Jeanne PONNETZ, demeurant rue des Gravilliers, paroisse Saint-Nicolas, tant en son nom que comme exécutrice du testament et ordonnance de dernière volonté dudit défunt, et encore comme tutrice et curatrice créée et ordonnée par justice à la personne et aux biens de leur fille mineure Catherine VIOU, âgée de 11 ans ou environ, et en la présence de Vincent GERBA, maître charpentier à Paris, demeurant rue Chapon, susdite paroisse, cousin à cause de Madeleine DELISLE sa femme et subrogé tuteur de ladite mineure, et aussi en la présence d’Antoine FRESNEAU, aussi maître couvreur de maisons à Paris, demeurant en la susdite rue des Gravilliers, au nom et comme tuteur de Pierre FRESNEAU, âgé de 3 ans ou environ, fils mineur de lui et de défunte Jeanne VIOU sa feue femme, lesdits Catherine VIOU et Pierre FRESNEAU habiles à être héritiers dudit défunt Pierre VIOU, père de ladite Catherine et aïeul maternel dudit Pierre FRESNEAU.
(vue 306) contrat de mariage
(vue 306 – cote 2) inventaire après le décès de feu Thomas BELOUYN mari de ladite veuve Jeanne PONNETZ
(vue 306 – cote 3) description des biens après le décès de feue Marie DUCHEMYN, femme dudit défunt Pierre VIOU.

Pour le premiers, que vous inspirent ceci :
Screenshot_2020-03-27 AN ET-XCI-134 1589 - 1589 Paris (Paris, France) - Geneanet.png
Eh oui, Christophe : le m'obstinais à voir deux L avant le E !!!
et cela :
Screenshot_2020-03-27 AN ET-XCI-134 1589 - 1589 Paris (Paris, France) - Geneanet(1).png
??

À bientôt.
JD

Antworten

Zurück zu „Paléographie en français (lecture de textes anciens)“