Antworten

demande d aide pour completer acte notarié 1667 (quelques mots) page1/4

bubu17
male
Beiträge: 200
Stammbaum: Grafische Ansicht
Den Stammbaum ansehen
Bonjour
Quelques mots non lus sur la 1ere page de l'acte (qui en compte 4) et certainement (comme toujours) quelques erreurs.Merci,de bien vouloir m'aider à completer mes lacunes.Bonne journée à tous
Cordialement
Philippe Partage fait
entre Catherine
Rabion et
Micheau Debussat et
Margueritte Geoffroy
du 13ème mars
1667
__________



délivré la grosse à JULLIEN GEOFFROYx délivré une grosse à JEAN TALLON charpantier
délivré la grosse audit DEBUSSAT

Sachent tous par devant le no[taire] royal en angousmois soubz[signé]
et tesmoins bas nommés ont esté personnelle[ment] estably en droit comme
en vray jujement CATHERINE RABION vefve de JEAN GEOFFROY demeurant
au village de Fleurac parr[oisse] de Vaux d'une part,et MICHEAU
DEBUSSAT lab[oureur] et MARGUERITTE GEOFFROY sa femme de luy duheme[nt]
auctorizée pour l'effet de ses présantes demeurant au village
des Villers parr[oisse] de Rouillac d'autre part entre lesquelles
partie ont este faittes les pactes et conventions quy sensuivent
sacvoir est comme par le contrat de mariage dudit DEBUSSAT avecq
ladite MARGUERITTE GEOFFROY,ladite RABION (hérist) promet à ladite GEOFFROY sa
fille lacinq[ième] partie de tous les meubles de leur maison moyé[nant]
laquelle elle auroit renoncé aux succéssions mobilièrers tan escheu dudit
JEAN GEOFFROY son père que a eschoir de ladite RABION sa mère et que outre
ce ledit DEBUSSAT pre...... ladite GEOFFROY en tous ses droits présant et
advenir sans que ladite RABION leurs promest aucune chose en attandant
sa future succession et que à présant lesdits DEBUSSAT et GEOFFROY se
(fussent) retirez par (…....) ladite RABION icelle prié luy voulloir
(délivrer?) la portion des meubles quy leurs peuvent appartenir de son
chef seulle[ment] avecq quelque sommes de deniers ou quelques dhommaigne en
jouissance en attandant sa futture succéssion,Dauttant que a l'esgard
de la succession dudit GEOFFROY père,ladite MARGUERITTE GEOFFROY( à )ladite
auctoritté (déclarent) qu'elle en quittent et renonce au proffit de quy
il pourra appartenir et que ladite RABION leur ait accordé de leurs (donner)
leurs portion desdits meubles (ensem...... ?) des dhommaigne hérittages non
seulle[ment] en jouissance (mais) en propriétté pour la part et portion que ladite
GEOFFROY pouroit acvoir et prétandre en sa succession apprais son deceptz moyé[nant]
la délivrance desquels dhommaigne elle quittera et renoncera a sa succession
futture ce quy a esté accordé par lesdits DEBUSSAT et GEOFFROY sadite femme
(et ce estant?) ladite RABION a baillé et délivré audits DEBUSSAT et GEOFFFROY
sa ditte femme la cinq[ième] partie de tous les meubles généralle[ment] quelconque
estant en sa maison et a elle apartenant lesquels meubles lesdits DEBUSSAT et
GEOFFROY sa dite femme ont (…..) et (….) de ladite maison et (peux) (…..)
s'en son comptantés et comptantés et (se sont) quitté et quitte ladite RABION
laquelle leur a aussy delaissé ceddé et transporté delaissent ceddent et
transportent par les présantes par forme de partage et pour la part et
portion que ladite GEOFFROY pouroit prétandre en sa dite succession aprais son deceptz

20190405_110800.jpg
20190405_110724.jpg

jdp1
jdp1
Modérateur bénévole
Beiträge: 6363
Bonjour Philippe,

Voici quelques compléments :

Sachent tous que par devant le no[taire] royal en angousmois soubz[signé]
et tesmoins bas nommés ont estés personnelle[ment] estably (en droit ?) comme
en vray jujement CATHERINE RABION vefve de JEAN GEOFFROY demeurante
au village de Fleurac parr[oisse] de Vaux d'une part, et MICHEAU
DEBUSSAT lab[oureur] et MARGUERITTE GEOFFROY sa femme de luy duheme[nt]
auctorizée pour l'effet de ses présantes demeurant au village
des Villers parr[oisse] de Rouillac d'autre part, entre lesquelles
partie ont este faittes les pactes et conventions quy s'ensuivent,
sacvoir est que, comme par le contrat de mariage dudit DEBUSSAT avecq
ladite MARGUERITTE GEOFFROY, ladite RABION heust promis à ladite GEOFFROY sa
fille la cinq[ième] partie de tous les meubles de leurs maison moyé[nant]
laquelle elle auroit renoncé aux succéssions mobilièrers, tan escheu dudit
feu GEOFFROY son père que a eschoir de ladite RABION sa mère, et que, outre
ce, ledit DEBUSSAT prenoit ladite GEOFFROY en tous ses drois présant et
advenir, sans que ladite RABION leurs promist aucune chose en attandant
sa future successionn et que à présant lesdits DEBUSSAT et GEOFFROY se
fussent retirez par devers ladite RABION, icelle prie luy voulloir
délivrer la portion des meubles quy leurs peuvent appartenir de son
chef seulle[ment] avecq quelque sommes de deniers ou quelques dhoumaigne en
jouissance en attandant sa futture succéssion. D'auttant que, à l'esgard
de la succession dudit GEOFFROY père, ladite MARGUERITTE GEOFFROY (à ?) ladite
auctoritté déclarée qu'elle y quittent et renonce au proffit de quy
il poura appartenir et que ladite RABION leur ait accordé de leurs donner
leurs portion desdits meubles ensemble des dhoumaigne, hérittages non
seulle[ment] en jouissance mais en propriétté pour la part et portion que ladite
GEOFFROY pouroit avoir et prétandre en sa succession apprais son deceptz, moyé[nant]
la délivrance desquels dhoumaigne elle quittera et renoncera à sa succession
futture, ce quy a esté accordé par lesdits DEBUSSAT et GEOFFROY sadite femme.
Et, à l'instant, ladite RABION a baillé et délivré audits DEBUSSAT et GEOFFFROY
sa ditte femme la cinq[ième] partie de tous les meubles généralle[ment] quelconque
estant en sa maison et a elle apartenant lesquels meubles lesdits DEBUSSAT et
GEOFFROY sa dite femme ont prins et enlevé de ladite maison et iceux emporté
et s'en son comptantés et comptantent et en ont quitté et quitte ladite RABION,
laquelle leur a aussy delaissé, ceddé et transporté, delaissent ceddent et
transportent par ses présantes, par forme de partage et pour la part et
portion que ladite GEOFFROY pouroit prétandre en sa dite succession aprais son deceptz

(...)

Un doute à la fin de la ligne 2 : vous avez déjà rencontré ce terme et abréviation ?

Bien cordialement.
JD

bubu17
male
Beiträge: 200
Stammbaum: Grafische Ansicht
Den Stammbaum ansehen
Bonjour JD.Merci pour les compléments et les corrections.
Effectivement j'ai rencontré cette abréviation sur plusieurs actes.... du même notaire.Cette abréviation, lue ainsi par plusieurs,pour moi elle était inconnue,je la reprends.
J'étudie maintenant la page 2,disons,plus détaillée dans le partage Il va falloir que je m'accroche!
Encore merci,bonne journée.
Cordialement
Philippe

bubu17
male
Beiträge: 200
Stammbaum: Grafische Ansicht
Den Stammbaum ansehen
Bonjour,
Après la 1ere page, voici ma lecture de la 2ème. Plus de difficultés .......plus de trous.......
Merci de bien vouloir continuer à m'aider à completer celle-ci.
Bonne fin d'après-midi à tous
Cordialement
Philippe
Partage fait
entre Catherine
Rabion et
Micheau Debussat et
Margueritte Geoffroy
du 13ème mars
1667
__________

Page 1

délivré la grosse à JULLIEN GEOFFROYx délivré une grosse à JEAN TALLON charpantier
délivré la grosse audit DEBUSSAT

Sachent tous par devant le no[taire] royal en angousmois soubz[signé]
et tesmoins bas nommés ont esté personnelle[ment] estably en droit comme
en vray jujement CATHERINE RABION vefve de JEAN GEOFFROY demeurant
au village de Fleurac parr[oisse] de Vaux d'une part,et MICHEAU
DEBUSSAT lab[oureur] et MARGUERITTE GEOFFROY sa femme de luy duheme[nt]
auctorizée pour l'effet de ses présantes demeurant au village
des Villers parr[oisse] de Rouillac d'autre part entre lesquelles
partie ont este faittes les pactes et conventions quy s'ensuivent
sacvoir est que,comme par le contrat de mariage dudit DEBUSSAT avecq
ladite MARGUERITTE GEOFFROY,ladite RABION heust promis à ladite GEOFFROY sa
fille lacinq[ième] partie de tous les meubles de leurs maison moyé[nant]
laquelle elle auroit renoncé aux succéssions mobilièrers tan escheu dudit
JEAN GEOFFROY son père que a eschoir de ladite RABION sa mère et que outre
ce, ledit DEBUSSAT prenoit ladite GEOFFROY en tous ses droits présant et
advenir sans que ladite RABION leurs promist aucune chose en attandant
sa future succession et que à présant lesdits DEBUSSAT et GEOFFROY se
fussent retirez par devers ladite RABION icelle prie luy voulloir
délivrer la portion des meubles quy leurs peuvent appartenir de son
chef seulle[ment] avecq quelque sommes de deniers ou quelques dhoumaigne en
jouissance en attandant sa futture succéssion,D'auttant que,a l'esgard
de la succession dudit GEOFFROY père,ladite MARGUERITTE GEOFFROY( à )ladite
auctoritté déclarée qu'elle y quittent et renonce au proffit de quy
il poura appartenir et que ladite RABION leur ait accordé de leurs donner
leurs portion desdits meubles ensemble des dhoumaigne hérittages non
seulle[ment] en jouissance mais en propriétté pour la part et portion que ladite
GEOFFROY pouroit avoir et prétandre en sa succession apprais son deceptz moyé[nant]
la délivrance desquels dhoumaigne elle quittera et renoncera a sa succession
futture ce quy a esté accordé par lesdits DEBUSSAT et GEOFFROY sadite femme
Et, à l'instant, ladite RABION a baillé et délivré audits DEBUSSAT et GEOFFFROY
sa ditte femme la cinq[ième] partie de tous les meubles généralle[ment] quelconque
estant en sa maison et a elle apartenant lesquels meubles lesdits DEBUSSAT et
GEOFFROY sa dite femme ont prins et enlevé de ladite maison et iceux emporté
s'en son comptantés et comptantent et en ont quitté et quitte ladite RABION
laquelle leur a aussy delaissé ceddé et transporté, delaissent ceddent et
transportent par ses présantes par forme de partage et pour la part et
portion que ladite GEOFFROY pouroit prétandre en sa dite succession aprais son deceptz


Page 2

les dhoumaigne et hérittage quy s'ensuivent,premièrement une
chambre couverte de thuille creuze avecq haire hairaux par le devant
de mesme largeur de ladite chambre entrée et issue une pettite place
au costé de ladite maison confrontant le tout ladite maison et hairaux a la
maison et hairaux de ladite RABION et d'autre costé ladite place (et) au grand
chemin quy va du logis noble de Fleurac à la fontaine dudit lieu sur
main dextre et d'un bout à (loraux) de PHILIPPE GONTIER plus un petit
jard(r)in derrière ladite maison a prandre (…..) ledit grand chemin jusque
a son bastimant quy est derrière,à ladite MARGUERITTE GEOFFROY quy sera s'y
apprais confronté en suivant le long de ladite chambre quy est demeure
a ladite MARGUERITTE à la maison de ladite CATHERINE RABION,comme
il y a borne pour divise et (…......) la muraille de la maison de ladite
RABION (jouxan ?joignant?)) ledit jard(r)in par moitié entre ladite RABION et GEOFFROY
sa dite fille plus un petit bastimant apellé le cellier confrontant icelluy
bastimant des deux costés et d'un bout au bastimant de (terre?) estant
(…) pré de ladite RABION et d'autre,lequel bastimant lesdites partie feront
faire une muraille par moitié entre eux a sable plus est demeure
(a) ladite MARGUERITTE une pièce solle de terre (estant) (…..) en pré
(jouxan?) ledit jard(r)in confrontant d'un costé et bout a la terre en pré de
ladite RABION et d'autre costé audit grand chemin quy va dudit logis de
Fleurac a la fontaine sur main dextre et d'autre bout au susdit petit jard(r)in
et le tout se (joi....?) ensemble (…) sittué audit village dec Fleurac
dans la (prairie?) des tibaud ?(.......) avecq tout droit de puissage au
(il existe de nos jours un lieu dit appellé les rigauds)
des (Martin...?) estant devant ledit logis proche lesdits chemin plus une
pièce de terre dand l'ouche de ladite RABION a prandre (derrière) le jard(r)in
de PIERRE HERAUDEAU sa femme contenant quarante carraux
comme il y a borne pour divise confrontant d'uncosté et bout partie
a la terre dudit HERAUDEAU sa dite femme et des hérittiers de loraud
(….) et d'autre costé (…. ) la terre de ladite RABION et d'autre bout au
chenebuaud de JEAN TALLON une muraille entre deux plus
quarante carraux de pré a prandre du costé du pré de JACQUES
RABION et d'autre costé au (…..) de ladite RABION comme il y a une borne
entre eux avecq le arbres y estant,estant sittué ledit pré audit
Fleurac dans le pré de ladite RABION plus dix sept seillons de
terre (…........) a prandre en plus grande pièce du costé de la terre
de JEAN BARRAUD (..) le village des (Martine..?) plus six seillons de vigne dans la
(…...) du fief de (…...chebure ??) a prandre contre la vigne de JACQUES RABION

20190405_110737.jpg

bubu17
male
Beiträge: 200
Stammbaum: Grafische Ansicht
Den Stammbaum ansehen
Par maladresse, j'ai transmis 2 fois la même demande mille excuses!!!!

Antworten

Zurück zu „Paléographie en français (lecture de textes anciens)“